T_2

pepa
Note by pepa, updated more than 1 year ago
pepa
Created by pepa almost 8 years ago
477
2

Description

Francés Note on T_2, created by pepa on 09/11/2013.

Resource summary

Page 1

LA COMMUNICATION EN CLASSE DE LANGUE ÉTRANGÈRE : COMMUNICATION VERBALE ET NON-VERBALE.STRATÉGIES EXTRALINGUISTIQUES : RÉACTIONS NON VERBALES À DES MESSAGES DANS DIFFÉRENTS CONTEXTES          RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES: Bachman, C: Langague et Communication sociales. Ed. Crédif-Hatier. Paris 1981Bérard, E: L´approche communicative. Ed. Clé International. Paris 1980 Jacobson, R: Essais de linguistique générale. Ed. Points. Paris 1963 Saussure, F. de: Cours de linguistique génerale. Ed. Payot. Paris 1972 RÉFÉRENCES LEGISLATIVES: LEY ORGÁNICA 2/2006, de 3 de mayo, de Educación.Decreto n.º 286/2007 de 7 de septiembre, por el que se establece el currículo de la educación primaria en la Comunidad Autónoma de la Región de Murcia.REAL DECRETO 1513/2006, de 7 de diciembre, por el que se establecen las enseñanzas mínimas de la Educación primaria.                                                             SOMMAIRE  INTRODUCTION  1.-  LA COMMUNICATION DANS LA CLASSE DE LANGUE ÉTRANGÈRE                                  1.1  Communication verbale                                 1.2   Communication non verbale  2.-  STRATÉGIES EXTRALINGUISTIQUES: RÉACTIONS NON VERBALES AUX MESSAGES EN DIFFÉRENTS CONTEXTES   CONCLUSION     INTRODUCTION               Les raisons internationales croissantes pour l'éducation, du travail, professionnel, culturel et touristique relations ou à l'accès aux moyens de communication, entre autres, fait la connaissance de langues étrangères un besoin croissant dans notre société actuelle. En outre, le développement des nouvelles technologies, fait des langues étrangères un outil nécessaire pour l'insertion dans le monde du travail et de la communication en général.                    La maîtrise des langues étrangères implique la possibilité d'accéder à d'autres cultures, coutumes et particularités en même temps qui favorise des relations interpersonnelles, favorise une formation complète de l'individu, respect des autres pays, leurs locuteurs et leurs cultures, de développement et nous permet de mieux comprennent la langue.                     Les élèves utiliseront des stratégies de communication naturellement et systématique dans le but de faire des actes efficaces de communication faite par les compétences de communication. Compétences à développer seront : production (parler et écrire), sensible (compréhension orale et écrite et l'interprétation des codes non verbale) et basé sur l'interaction ou de la médiation.  1.-  LA COMMUNICATION DANS LA CLASSE DE LANGUE ÉTRANGÈRE                 Communiquer, c’est aussi écouter. L’écoute active est une forme de communication essentielle en relation aidante. Elle regroupe des techniques associées tant à la forme verbale qu’à la forme non verbale de la communication. Enfi n, pour être bien reçu de l’autre et compris, un interlocuteur doit utiliser le même langage ou connaître suffisamment bien le langage de l’autre pour être en mesure de le décoder.                       A côté de sa dimension verbale, elle comprend :  une dimension non verbale : les mimiques, les attitudes, le contact visuel, l’expression du visage, la position corporelle, par exemple ;  une dimension paraverbale : le ton, le rythme, le timbre, l’inflexion de la voix, par exemple. Les différents éléments non verbaux et paraverbaux de la communication peuvent remplir différentes fonctions de communication (relationnelle, régulatrice, expressive, accompagnatrice, par exemple). Au même titre que les éléments verbaux, ils sont traduits, décodés par l’interlocuteur qui leur donne un sens.                   Dès lors, la signification d’un message n’est complète que lorsqu’on prend en compte tant la composante verbale que les composantes non verbales et paraverbales de la communication.                   Vous pourriez croire que seules les paroles sont importantes au cours d’une conversation entre deux personnes. Pourtant, si vous écoutez bien le débit et le ton de voix des deux personnes et si vous observez bien leurs gestes et leurs expressions faciales, vous pouvez facilement décoder une foule d’informations qui complètent les messages transmis.              La communication s’effectue donc toujours sous deux formes, soit : – la forme verbale, émise par la parole, constituée de mots d’un langage donné ; – la forme non verbale, constituée de gestes, d’attitudes, de symboles, d’expressions faciales et de mouvements corporels.  1.1  Communication verbale                La communication verbale passe par la parole. La communication verbale est un ensemble de sons émis dans le but d’établir une communication avec autrui. Paradoxalement, la communication verbale ne représente que 5% de ce qui est perçu par un individu, loin derrière la communication non verbale (mouvements, expression, façon de parler, regard…).                 La parole, la communication verbale, c'est ce qui crée la majorité des contacts quotidiens entre les hommes, mais c'est aussi ce qui permet des relations profondes, c'est ce qui permet à une relation entre deux personnes de s'épanouir et d'apporter à chacun du support, de l'affection et une plus grande satisfaction dans la vie. Le fait de parler de ses problèmes et de ses difficultés, à l'intérieur d'une relation favorable, nous rend plus heureux et diminue notre anxiété.                 Malheureusement, la communication verbale apporte aussi de grands problèmes dans la vie. Sans la communication verbale, nous aurions sans doute une vie peu intéressante, mais peut-être aussi une vie comportant moins de problèmes interpersonnels compliqués. Le langage nous permet de créer, chez les autres, du bonheur, mais aussi de la tristesse et de la colère. Autrement dit, la communication verbale est une source importante d'émotions agréables et désagréables.                Pour rendre votre communication verbale impactante, nous vous conseillons en premier lieu de travailler la communication non-verbale : sourire, douceur dans la parole... Au niveau de la communication verbale : Utilisez les silences pour donner plus de poids à vos dires et attirer l’attention de votre auditoire, Articulez pour vous assurer d’être bien compris, Parlez au présent pour être dans l’action et susciter l’envie.  1.2   Communication non verbale                   La communication non verbale : silences, gestes, postures, expressions faciales, ton de la voix, rythme de l’élocution, vêtements… complètent le message verbal. Elle exprime parfois même à notre insu nos émotions, les sentiments, les valeurs. Le langage non verbal permet la communication entre personnes de langues différentes : le rire et l’expression de la douleur sont les expressions non verbales parmi les plus universelles. Mais leurs signaux ne sont pas universels et doivent être interprétés en fonction du contexte socioculturel.  1. Le silence Les silences font intégralement partie de la communication car ils expriment quelque chose. Il existe de multiples silences:  - colère contenue - temps de la réflexion - peur n’avoir rien à dire ou d'oser prendre la parole - incompréhension ou scepticisme - incapacité ou impossibilité d'exprimer sa souffrance, son chagrin ou sa douleur - mise en retrait, volonté de s’isoler, etc. Comme les paroles, un silence peut être approprié ou inapproprié.  2. Les gestes et les attitudes Les gestes et les attitudes ont certainement été les premiers moyens de communication entre les humains et constituent un véritable paralangage qui accompagne et complète le message verbal. - mains sur les oreilles, sur les yeux ou sur la bouche (barrières défensives) - bras croisés et jambes (sentiment de vulnérabilité, geste de protection) - se frotter les mains (contentement ou gêne) - gestes de réajustement (mèche des cheveux, le pli du pantalon, poussière imaginaire, raclement de la gorge...) : incertitude, gêne…  On communique également à travers des signes conventionnels : - le doigt pointé vers la porte signifie « sortez ! » - le signe de la main pour dire « au revoir » - le hochement de la tête pour dire « oui » - le battement de mains (applaudissement) pour manifester la joie.  3. Les expressions faciales, mimiques et mouvements corporels Ce sont les expressions de visage qui manifestent des émotions : la joie, la surprise, le dégoût, la tristesse, la colère, la peur… Ces mimiques peuvent renforcer le message, mais elles peuvent le modifier et changer sa signification. - le clin d'œil indique que ce qui est dit ne doit pas être pris au sérieux, - le regard fixe et soutenu signifie une intention hostile - le regard panoramique implique tous les interlocuteurs afin que tous se sentent concernés par le message. Les expressions faciales peuvent être voulues telles qu'un sourire, mais sont souvent incontrôlées et involontaires (les yeux écarquillés d'étonnement, les sourcils froncés de colère, etc.). Ils font partie intégrante de notre comportement global. Le regard est certainement la partie du corps qui exprime le plus de nous même "les yeux sont le miroir de l'âme" (J. Cocteau). Il est capital de tenir compte des expressions faciales et des mouvements corporels afin d’éviter les malentendus.  4. l’apparence : vêtements, bijoux, etc. L’apparence correspond à l'allure générale d’une personne (vêtements, coiffure, maquillage, accessoires). Elle est fonction de l'âge, du physique, des goûts personnels, du statut socioprofessionnel, etc. Elle joue un rôle important dans la première impression que l'on a d'une personne. Par son apparence, le sujet veut donner une certaine image de lui (il existe des différences entre celle qu'il a de lui-même, de celle qu'il aimerait donner et de celle qui est perçue par les autres). La façon dont une personne s’habille renvoie consciemment ou inconsciemment à son désir d’appartenance à un groupe social donné.  5. Le toucher C'est le premier mode de communication de l'être humain et certainement le plus fort qui soit (l'enfant qui en est privé peut en souffrir toute sa vie). Dans nos sociétés occidentales, il est réservé aux intimes. Ce mode de communication est plus ou moins développé selon les cultures et les civilisations. 6. Les rituels Il s’agit de pratiques habituelles dans la vie quotidienne. Ces rituels diffèrent selon les milieux sociaux, les cultures (ainsi, il existe différentes façons de se dire bonjour : en se serrant la main, en s’embrassant, en s’inclinant…). La connaissance de ces rituels est indispensable pour comprendre le comportement d'autrui et pour pouvoir communiquer efficacement.  Les messages non verbaux sont souvent plus fiables que les messages verbaux. C'est pourquoi il est capital de savoir les lire et les interpréter.  a) Complémentarité L'information non verbale complète le message verbal, elle aide à comprendre ce qui est dit. Elle renforce et crédibilise le message verbal lorsque elle est adaptée à la situation et en adéquation avec ce qui exprimé par le sujet.  En effet, pour que la communication soit réussie, il faut qu'il y ait concordance entre le message  verbal et le non-verbal  b) Opposition Quand le langage non verbal exprime le contraire du message verbal, il contredit et décrédibilise  le discours du sujet. Or il faut se souvenir que l'interlocuteur retiendra de préférence le message émis par le paralangage     2.- STRATÉGIES EXTRALINGUISTIQUES: RÉACTIONS NON VERBALES AUX MESSAGES EN DIFFÉRENTS CONTEXTES            Nous  entendons par stratégies en didactique des langues les moyens que se donne l´apprenant pour communiquer avec un interlocuteur. La stratégie d´apprentissage à pour but de traiter les informations sur le fonctionnement de la langue. Cette stratégie est liée à la stratégie de communication et grâce   à elles l´élève surpase des obstacles communicatifs.              CANALE  et SWAIN  parlent de compétence stratégique. Cette stratégie est multiple et variée: de reformulation, d´éludage, de sollicitation, de simplification. Apprendre une langue étrangère et communiquer, c´est mettre en oeuvre ces stratégies. Aux stratégies dites linguistiques peut s´ajouter des stratégies extra-linguistiques.  Les sciencies qu´étudient ces stratégies sont la KINÉSIQUE et la PROXÉMIQUE.              A)  LA KINÉSIQUE étudie les gestes quotidiennes. Elle est composé de: 1.  Les gestes et attitudes:  ils ont été les premiers moyens de communication entre les humains. La gestuelle se manifeste par:                  - Expressions faciales: la joie, la surprise, la peur...                 - Le toucher: c´est l´un des premiers modes de communication.                 - Les rituels: on distingue les rituels de salutation, de remerciements et de présentation.  2.  Le silence exprime quelque chose indispensable à l´écoute de l´autre.               B)  LA  PROXÉMIQUE  étudie les distances sociales. La proxémique comprend:  1.   Le temps: il est  jugé precieux et la personne qui est en retard est considérée comme irrespetueuse.  2.  L´espace: l´espace Dans lequel se déroule une Communications nous affecte également. On distinguee 4 zones de communication:                  - zone intime: ton de la confidence                  - zone personnelle: relations professionnelles et amicales.                  - zone sociale: marque la function de chacun.                  - zone publique: face à un public.             Il est aussi important l´organisation des tables de travail, la répartition des personnes autour d´une table affecte notre communications. Par exemple:          ●  Les personnes sont face à face: cette disposition ne favorise pas la communication, il n´y a pas de partie commune.  ●  Les personnes sont sur deux côtés de la table: favorise la communication mais elle reste limitée.  ●  Les personnes sont côté à côté : l´espace total est partagé. Cette disposition favorise le travail commun, la communication et la collaboration.    CONCLUSION                  À travers ce thème, nous avons pu nous render compte que la communication est composée de deux éléments complémentaires et indisociables: le verbal et le non- verbal.                   Nous avons aussi pu Observer que l´enseignement du non- verbal est aussi important que le verbal. En effet, les compétences linguistiques, gramaticales, discursives ne sont pas complètement suffisantes pour s´exprimer.                   Soyons attentifs aux gestes et à l´attitude non verbale de nos élèves. Ceux-ci doivent être amenés à Developer des stratégies pour comprendre un énoncé, puis d´y réagir de manière adaptée.                   La méthodologie actuelle prend en compte ces deux éléments et nous enseignos la linguistique et l´extralinguistique à la fois.  

Nueva Página

Show full summary Hide full summary

Similar

Les Participes Passés.
ANTONIO JIMENEZ
Les pronoms COD / COI / EN / Y
Syl C
Verbos de Francés
Diego Santos
Vocabulario aspecto físico (FRANCÉS)
batcot96
Las partes del cuerpo en francés
JOSE MANUEL GUTIERREZ
¡Test de nivel de francés oficial! Blog de la Traducción y de los Idiomas.
Julien Bourdeau
Las partes del cuerpo en francés
Mónica Sánz
VERBOS FRANCÉS (presente)
carmen muñoz
¡Test de nivel de francés oficial! Blog de la Traducción y de los Idiomas.
Nathalie Elizalde Ortega
¡Test de nivel de francés oficial! Blog de la Traducción y de los Idiomas.
Nathalie Elizalde Ortega
¡Test de nivel de francés oficial! Blog de la Traducción y de los Idiomas.
Branca Sousa