Population et Peuplement - R.B

ev.watson
Note by ev.watson, updated more than 1 year ago
ev.watson
Created by ev.watson about 6 years ago
7
0

Description

Note on Population et Peuplement - R.B, created by ev.watson on 05/31/2015.

Resource summary

Page 1

Population sous le regime britannique 1760 à 1867

La Grande-Bretagne conquiert la Nouvelle-France en 1760. Avec le traité de Paris de 1763, l'ancienne colonie française devient officiellement un territoire britannique. Cette année-là, la colonie prend le nom de "Province of Quebec".

En 1763, la population se compose d'environ 65 000 habitants, principalement des Canadiens. Des colons d'origine britannique ont commencé à s'établir dans la colonie à la suite de la Conquête, mais ils sont peu nombreux. On compte quelques milliers d'Amérindiens et de Noirs. (La plupart sont esclaves). De 1763 à 1815, la population est multipliée par cinq.

L'accroissement naturel de la population canadienne demeure élevé après le changement d'empire. Il constitue d'ailleurs le principal facteur de la croissance de la population.L'immigration britannique contribue également à la croissance de la population. Dès 1760, des Britanniques s'installent dans la colonie. Il s'agit surtout de marchands qui sont attirés par le commerce des fourrures.En 1775, lorsque la guerre d'Indépendance américaine éclate dans les Treize colonies, plusieurs loyalistes, (fidèles à la Couronne britannique), refusent d'appuyer les colons insurgés. Par peur des représailles, les loyalistes commencent à quitter les Treize colonies.*De 1775 à 1790, 80 000 à 100 000 loyalistes émigrent ailleurs dans l'Empire britannique.*Environ 7000 loyalistes s'installent dans la Province of Quebec, notamment en Gaspésie et dans les Cantons-de-l'Est.*Plusieurs loyalistes sont d'origine modeste et cultivent la terre. Ils se regroupent dans des camps temporaires comme à Saint-Jean, le long du Richelieu, ou près de Sorel.

L'arrivée des loyalistes accroît la proportion de colons d'origine britannique dans la colonie. Les nouveaux arrivants se joignent aux Britanniques déjà installés pour réclamer des changements. Ils souhaitent vivre dans une colonie où les institutions britanniques sont en vigueur et exigent une colonie distincte. Leurs revendications sont entendues à Londres. En 1791, la métropole adopte une nouvelle constitution: l'Acte Constitutionnel.

L'Acte Constitutionnel entraîne deux effets importants sur le territoire.- Il divise la province de Québec en deux nouvelles colonies: Le Bas-Canada (majorité francophone) et le Haut-Canada (majorité anglophone)-Il impose le système de cantons (les occupants sont propriétaires de la terre et libres de toute forme de redevance).

L'arrivée de nombreux Britanniques modifie le paysage de la colonie avec la construction d'écoles anglophones et d'églises protestantes. Elle fait augmenter la proportion d'anglophones dans la population.

La population d'anglophones augmente grâce aux naissances et à l'immigration alors que la population francophones n'augmente que grâce aux naissances. À la fin du XVIIIe siècle, la composition de la population est quasiment identique à celle qu'elle était au lendemain de la Conquête: Une majorité de Canadiens, une minorité de colons britanniques et quelques milliers d'Amérindiens d'esclaves noirs

Facteurs qui poussent les Britanniques à immigrer:L'Europe est aux prises avec des crises économiques Une famine frappe l'Irlande dans les années 1840

l'émigration des canadiens français

Au début du XIXe siècle, c'est dans les campagnes que se concentre la majorité de la population francophone.

À cause de l'accroissement naturel, les bonnes terres à exploiter se font de plus en plus rares dans la vallée du Saint-Laurent. À partir de 1830, la surpopulation et une série de mauvaises récoltes forcent des familles francophones à s'exiler vers de nouvelles régions de colonisation comme le Saguenay, les Laurentides ou la Mauricie. D'autres choisissent d'émigrer vers les États-Unis, où ils souhaitent trouver de l'emploi dans les manufactures.*De 1840 à 1860, environ 100 000 Canadiens français s'exilent aux E-U.

Les conditions de la traversée du Royaume-Uni jusqu'au Quebec ont des répercussions importantes dans la colonie. Les capitaines de navires qui transportent les immigrants n'hésitent pas à entasser les passagers dans des cales mal aérées. À bord, les mesures d'hygiène sont déficientes et la nourriture est de mauvaise qualité. Ces conditions favorisent la transmission de malades, et de graves épidémies se déclarent.

En 1832, les autorités décident d'installer une station de quarantaine (isolement de 40 jours) à Grosse-Île. On sépare les malades de personnes en bonne santé afin d'éviter les épidémies de typhus ou de choléra dans la colonie.

L'arrivée massive d'immigrants d'origine britannique renverse le rapport démographique entre francophones et anglophones dans les Canadas. Les Canadiens français restent toutefois majoritaires. En 1851, ils représentent 75% de la population.

La population amérindienne De 1800 à 1867, la population d'autochtone du Bas-Canada diminue. Cette baisse s'explique par le rétrécissement des territoires de chasse, les épidémies et le faible taux de natalité. La population autochtone continue de baisser alors que la population canadienne augmente.

Show full summary Hide full summary

Similar

GCSE History – Social Impact of the Nazi State in 1945
Ben C
History of Medicine: Ancient Ideas
James McConnell
Weimar Revision
Tom Mitchell
Conferences of the Cold War
Alina A
Using GoConqr to study History
Sarah Egan
Hitler and the Nazi Party (1919-23)
Adam Collinge
Bay of Pigs Invasion : April 1961
Alina A
The Berlin Crisis
Alina A
Germany 1918-39
Cam Burke
History- Medicine through time key figures
gemma.bell
The Weimar Republic, 1919-1929
shann.w